publicité

Nous avons tous, ou presque, essayé de faire germer une graine d’avocat à la maison, soit par simple curiosité, soit pour un devoir à l’école afin de voir comment les choses vont évoluer.

Une chose plutôt bien, car ainsi vous pouvez observer de plus près, le processus depuis la sortie de la racine jusqu’aux premières feuilles, mais pour cela, nous devons avoir une patience infinie si nous voulons attendre que cet arbre porte des fruits !

Avant tout, il est important de savoir que l’avocatier, l’arbre qui donne l’avocat, pousse mieux dans les régions tropicales car ce dernier a besoin de chaleur pour bien pousser, mais on peut l’avoir dans les régions froides si on l’abrite et le protège des intempéries et du gel .

1. Une germination correcte :

Voici les étapes à suivre pour obtenir une germination correcte :

Bien nettoyer l’os de l’avocat et le piquer avec 4 cure-dents, de manière à pouvoir le mettre dans de l’eau dans un verre avec la pointe de la graine vers le haut.

Il est essentiel de changer l’eau toutes les semaines afin d’éviter qu’elle ne pourrisse.

C’est environ 3 semaines plus tard elle commencera à germer.

Le moment idéal pour cela est le printemps !

Lorsque vous avez les premières feuilles de votre avocatier, c’est qu’il est temps de le déplacer dans un pot.

2. Taille du pot :

Dans les pays où les températures descendent en dessous de 10º , il est conseillé et recommandé de le planter dans un pot gérable afin de l’ avoir à l’intérieur de la maison, car l’avocat est très sensible au froid il risque de mourir.

Par contre, si vous vivez dans un pays tropical, vous pouvez le mettre dans un pot légèrement plus grand et changer au fur et à mesure que l’arbre grandit.

3. Le substrat idéal pour un avocatier en bonne santé et ce, au long terme :

Il faut savoir que l’avocatier nécessite un substrat acide, avec un pH situé entre 5 et 7.

Il faut donc faire un mélange de tourbe, de fibre de coco, d’humus de vers de terre à parts égales et ajouter quelques poignées de perlite pour bien aérer le mélange.

Ainsi, nous obtiendrons également un substrat qui filtre bien l’eau, car cette plante est sensible à l’engorgement.

4. Les soins de base :

– S’il fait froid : En cas de froid, déplacez la plante à l’intérieur et gardez-là près d’une fenêtre où il y a de la clarté.

Si vous souhaitez la garder à l’extérieur, vous pouvez opter pour des couvertures thermiques afin de l’isoler du froid.

– S’il fait chaud : En cas de chaleur, on peut placer une toile d’ombrage afin d’éviter que le soleil ne brûle les feuilles qui sont très fragiles et délicates.

Attention !

Le pot de votre avocatier doit avoir un bon drainage avec plusieurs trous pour que l’eau puisse s’écouler, car

s’il manque d’eau, les feuilles deviendront marron, elles seront brûlée.

5. La fertilisation :

Il est important de faire fertiliser la plante pendant les saisons les plus chaudes comme le printemps et l’été, car c’est à ce moment que la plante se développera le plus et donnera des germes.

L’idéal serait de prévoir une couche d’humus de vers de terre au-dessus de la surface du pot afin de la fertiliser et de la protéger.

6. La première taille :

Une fois que l’avocatier aura 1 an, il mesurera environ 60 cm.

A ce moment-là, il est recommandé de le tailler pour qu’il se ramifie et ne pousse pas dans une direction précise, avant d’atteindre 5 ou 6 m.